Politique
Julien Togbadja
Martial Souton

Affaire Dangnivo/communiqué du ministre de l’Intérieur : « IL NE SERT A RIEN DE TOUJOURS MONTRER LES MUSCLES » DIXIT JULIEN TOGBADJA

Source: L’autre Fraternité

Affaire Dangnivo/communiqué du ministre de l’Intérieur : « IL NE SERT A RIEN DE TOUJOURS MONTRER LES MUSCLES » DIXIT JULIEN TOGBADJA

La ligue pour la défense des droits de l’homme de Julien Togbadja n’approuve pas la décision prise par le ministre de l’Intérieur d’interdire toute manifestation relative à l’affaire Dangnivo.

La décision prise par le ministre de l’Intérieur et de la sécurité publique, Martial Souton continue de faire des vagues. Suite à la sortie médiatique des centrales syndicales et de certaines organisations de défense des libertés d’expression, c’est la ligue pour la défense des droits de l’homme qui est monté au créneau dans le week-end pour désavouer le communiqué signé du ministre Martial Souton pour interdire toutes les manifestations ayant rapport à la disparition de Pierre Urbain Dangnivo, un cadre émérite du ministère de l’Economie et des finances qui n’est pas retrouvé depuis plus d’un mois. Pour Julien Togbadja, ce qui se fait est inutile et c’est juste titre que les syndicalistes ont réagi. Pour lui, cette liberté qui est en train d’être foulée aux pieds par le ministre du gouvernement a été acquise aux prix de hautes luttes. Il va plus loin en précisant qu’il faut que les citoyens aient la liberté de s’exprimer face à une telle situation qui concerne la disparition d’un être qui leur est cher et donc, il ne sait à rien au gouvernement de Boni Yayi de toujours montrer les muscles.

Grâce DOTOU

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site L’autre Fraternité. Jolome News n’offre aucune forme de garantie sur le contenu de cet article.

Ajouter votre commentaire

Jolome Bénin © 2014 - bjnews (arobase) jolome.com