Politique
Patrice Talon
Jolidon Lafia

Amendement de la loi fondamentale : L’appel de Jolidon Lafia pour un « Oui » à la révision

Source: Fraternité


Amendement de la loi fondamentale : L’appel de Jolidon Lafia pour un « Oui » à la révision

Le musicien béninois, Jolidon Lafia s’invite dans le débat sur la loi référendaire. Chantre de la Rupture et du nouveau départ, cette figure de proue de la culture béninoise appelle ses compatriotes à accepter le développement, en votant « Oui » à la révision de la constitution de la Constitution du 11 décembre 1990. « Ce projet d’amendement de la Constitution permettra réellement au Bénin d’amorcer le développement tant souhaité ».

Déclaration de l’artiste Jolidon LAFIA
Chers Compatriotes, depuis le 6 avril 2016, le Président Patrice Talon conduit sans faille le Bénin vers un vrai développement. De l’extérieur du pays où je suis depuis deux ans, je soutiens les actions politiques du Président de la République, son Excellence Patrice Talon ainsi que celles de son gouvernement.
Je salue les réformes engagées par le gouvernement de la Rupture. Je suis totalement d’avis avec les actions politiques du Président de la République et je dis oui au projet d’amendement de la Constitution. J’appelle aussi le peuple béninois et tous mes collègues artistes toutes disciplines confondues à accompagner le gouvernement dans cette belle action de développement. J’invite par la même occasion le peuple (jeunes, artisans, ouvriers, artistes, zemidjans, fonctionnaires, députés, professionnels des médias) à s’exprimer par référendum pour soutenir ce projet d’amendement de la Constitution qui permettra réellement au Bénin d’amorcer le développement tant souhaité.
Si les députés n’ont pas donné carte blanche au gouvernement, que le peuple donne son approbation à travers le vote massif en faveur du oui lors de ce référendum.
Je me réjouis pour les avancées contenues dans le nouveau texte et surtout pour cette salutaire innovation qu’est la Cour des comptes contenue dans ce nouveau texte. Une Cour des comptes dont les décisions ne seront susceptibles d’aucun recours, sera l’institution suprême de contrôle de nos finances publiques. Aussi, les décisions issues de celle-ci s’imposeront-elles au pouvoir Exécutif, au pouvoir Législatif ainsi qu’à toutes les juridictions.
Je suis régulièrement les débats politiques contradictoires sur l’ORTB et sur l’ensemble des médias, de même que sur les réseaux sociaux. Cette plurielle ambiance de la parole libérée me réjouis car, elle témoigne de la vitalité démocratique vivante dans notre pays. Je salue et félicite le gouvernement pour les réformes opérées dans tous les secteurs notamment : de la sécurité, ce qui a fait baissé drastiquement l’insécurité dans le pays ; de la santé et de la justice à travers les nouveaux textes qui sécurisent la vie des citoyens. Je salue le courage et le bon sens du gouvernement qui a débarrassé nos populations de « Adjegounlè ».
Je salue la lutte engagée par le régime de Patrice Talon contre la corruption et le détournement de deniers publics. Je salue les efforts qui se déploient dans les secteurs de la culture, du sport, de l’artisanat et du tourisme. Je salue le leadership du Président Talon et je me réjouis du dernier rapport du FMI qui fait gagner 10 en avant à notre pays pour la qualité et les résultats salutaires engrangés grâce aux réformes opérées.
J’invite le peuple béninois, mes collègues artistes à soutenir le président dans son PAG.
Avec le Président TALON, le Bénin va de l’avant.
Que les mannes de nos ancêtres et le Tout Puissant l’accompagnent dans cette noble mission de développement du Bénin entamée depuis le 6 avril 2016.

12-07-2018, La rédaction


Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site Fraternité. Jolome News n’offre aucune forme de garantie sur le contenu de cet article.

Ajouter votre commentaire

Jolome Bénin © 2018 - bjnews (arobase) jolome.com