Culture
Teddy Gandigbe
Léon Zoha

Célébration de la littérature au Bénin : Le 2ème salon du livre rallie les acteurs à l’Infosec

Source: Le Matin Libre

Leon-Zoha-et-Ange-Nkoue

(Plus d’une vingtaine de stands attendent les visiteurs)
La grande salle de conférence de l’Infosec était noire de monde, jeudi 12 octobre 2017, pour l’ouverture officielle du Salon national du livre qui est à sa deuxième édition. Il s’agit d’une importante occasion, de rencontre, de découverte et d’échange autour de la production et de l’industrie littéraire béninoise. Prévu pour  durer jusqu’au 14 de ce même mois, le salon national du livre ouvert, sur l’initiative du ministère de la culture et du tourisme, verra défiler dans ses vingtaines de stands des  amoureux de la littérature, écrivains,  hommes de lettres, lecteurs, éditeurs, bref, la kyrielle d’acteurs qui fait bouger le monde du livre au Bénin et ailleurs. « Le Salon du livre est un puissant outil pour la promotion du livre et de la chaîne du livre. Cette rencontre marchande autour du livre est une occasion pour faire communier les passionnés  et les visiteurs du livre. Il est ici question de repenser autrement la promotion du livre. À ce titre, ce défi convoque tant le dynamisme des auteurs, que des autres acteurs du livre à savoir : les maisons d’édition, les distributeurs et les libraires. Rendre le livre compétitif et vendable dans notre pays est un objectif vers lequel vont converger tous nos efforts afin de favoriser une meilleure circulation de la pensée », souligne le directeur des arts et du livre, Léon Zoha, à qui, les participants, à la cérémonie d’ouverture, ont tiré un coup de chapeau pour la qualité de l’organisation. Placée sous le thème générique « Le livre vecteur du développement », cette édition du Salon national du livre entend orienter tous les regards sur les vertus du livre et faire de lui la pierre angulaire de toute dynamique de développement. Pour Dénis Avimandjessi, écrivain et représentant à l’occasion des acteurs béninois de la chaîne du livre, « le livre c’est la santé, c’est la vie. J’ai même lu quelque part que les morts même ont besoin du livre pour ne pas s’ennuyer là-bas ». Ainsi soulignait-il l’importance capitale que revêt la production littéraire dans son grand ensemble. « L’initiative est bonne et salutaire », dira le Ministre de la culture et du tourisme Ange N’koué avant de faire savoir qu’elle s’inscrit dans la vision de la recherche d’une relève de qualité. Par ailleurs, le salon national du livre se veut être l’instance pouvant permettre aux acteurs du livre de s’inscrire eux même dans la dynamique de redorer le blason du jadis quartier latin qu’est le Bénin.

Teddy GANDIGBE       

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site Le Matin Libre. Jolome News n’offre aucune forme de garantie sur le contenu de cet article.

Ajouter votre commentaire

Jolome Bénin © 2017 - bjnews (arobase) jolome.com