Société
Charles de Gaulle
de Rio

Clôture en beauté de la 1ère édition du FIP

Source: 24HauBenin.info

Festival International de Porto-Novo

Clôture en beauté de la 1ère édition du FIP




La première édition du Festival International de Porto-Novo (FIP) s’est achevée hier, par le grand carnaval de masques Zangbéto, Egun gun, Bourians dans les rues de Porto-Novo.

Le grand carnaval qui a marqué hier, la fin de la 1ère édition du Festival International de Porto-Novo (FIP) était au-delà des attentes. Si déjà l’événement de façon générale a été un succès, la grande démonstration des centaines de masques Zangbéto, Egun gun, Bourians dans les rues de Porto-Novo a rehaussé la valeur de l’événement, au point d’amener les portonoviens à l’adopter désormais comme la fête nationale de la capitale béninoise.
En réalité, en initiant l’événement, le comité d’organisation du Festival rêve d’en faire un grand carnaval à l’image de celui de Rio au Brésil. Un gigantesque et immense carnaval à travers lequel Porto-Novo fera découvrir au Bénin et au monde ses richesses cultuelles, culturelles et artistiques.
Comme l’avait annoncé le maire de la ville dans son discours d’annonce de ce festival, « Ce carnaval, comme nous le concevons, sera l’emblème du festival de par sa grandeur, sa beauté et sa richesse culturelle et cultuelle. Il sera riche en son et image et fera sortir dans les rues de Porto-Novo, dans un immense défilé, des milliers de vodun masqués, les divinités, les artisans, les fanfares, les différents groupes musicaux ainsi que les populations. A l’image du carnaval de Rio qui vend si bien la samba au monde, Porto-Novo veut vendre le vodun à travers son carnaval. »
C’est donc à juste titre qu’hier, la ville de Porto-Novo a vibré et brillé de mille couleurs de ses plus grandes valeurs culturelles et cultuelles. Pratiquement tous les couvents des revenants ont répondu à l’appel. Il y avait hier, un nombre impressionnant de revenants « égoungoun » et de gardiens de nuit « Zangbéto » au cours du carnaval. A ceux-ci, il faut ajouter les bourians et beaucoup d’autres masques. Avant de converger vers le stade Charles de Gaulle, ils ont sillonné la ville laissant découvrir la richesse culturelle de la capitale du Bénin. L’événement était donc à la hauteur de l’ambition des initiateurs de l’événement. Déjà, on s’impatiente de voir venir la prochaine édition.

www.24haubenin.info ; L’information en temps réel

15 janvier 2017 par La Rédaction


Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site 24HauBenin.info. Jolome News n’offre aucune forme de garantie sur le contenu de cet article.

Ajouter votre commentaire

Jolome Bénin © 2017 - bjnews (arobase) jolome.com