Politique
Boni Yayi
Affissou Anonrin

Conclave de la mouvance présidentielle à Grand-Popo : Les rivalités entre ministres et députés de Yayi au grand jour

Source: La Presse du Jour

Conclave de la mouvance présidentielle à Grand-Popo : Les rivalités entre ministres et députés de Yayi au grand jour

26 juillet 2011  

Les députés de la mouvance présidentielle ont tenu du 20 au 21 juillet 2011 leur université d’été à Grand-Popo sous la houlette du Professeur Mathurin Coffi Nago, Président de l’Assemblée Nationale.  Au cours de ce conclave, les ministres de Yayi qui ont commis le crime d’être en retard ont été éconduits.

Des ministres du Dr Boni Yayi qui ont commis la maladresse d’être en retard à l’université de vacances organisée du 20 au 21 juillet 2011 par les députés de la mouvance présidentielle en ont eu pour leur compte. Ils ont été purement et simplement éconduits comme de pauvres mendiants. Par ce geste,  les députés Fcbe et leurs alliés ont ainsi voulu signifié aux ministres de Yayi que dans le cadre de la refondation, une place importante doit être accordée à la ponctualité. Mais derrière ce geste se cache une autre réalité que le commun des Béninois ne comprend pas. Par leur geste, les députés de la mouvance présidentielle ont tout simplement choisi d’être méfiants des ministres de Yayi. Au cours de la première législature, il est de notoriété publique que les ministres du gouvernement n’ont pas du tout facilité la tâche aux députés de la mouvance au pouvoir. Ce sont d’ailleurs les rivalités qui ont existé entre ces ministres et des députés qui ont conduit certains de ces derniers à quitter la barque mouvancière. Samou Adambi, Edgar Alia, Amicétou Affo Djobo et bien d’autres députés Fcbe se sont toujours plaints de l’ombrage que leur font les ministres sur le terrain. Et c’est ce qui explique en partie leur départ de la famille des Forces cauris pour un Bénin émergent. C’est pour éviter que les mêmes causes ne produisent les mêmes effets que les députés Fcbe et leurs alliés de la 6è législature ont choisi donc vite poser les balises. Cette réaction des députés de la mouvance présidentielle qui renvoie à l’allégorie du chat échaudé qui craint l’eau froide  donne ainsi le ton de ce que seront les relations entre les ministres du gouvernement et les députés soutenant l’action du Président de la République au cours de son second quinquennat.

Affissou Anonrin

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site La Presse du Jour. Jolome News n’offre aucune forme de garantie sur le contenu de cet article.

Ajouter votre commentaire

Jolome Bénin © 2014 - bjnews (arobase) jolome.com