Politique
Fiacre Alladaye
Cyrience Kougnande

Conduite alimentaire en période d’examen : À quoi s'en tenir ?

Source: Le Matin Libre

Fiacre-Alladaye

Dès la semaine prochaine, les candidats aux examens vont, respectivement, selon le calendrier établi, plancher. D’aucuns, pour le Certificat d’études primaires (Cep), certains, pour le Brevet d’études du premier cycle (Bepc), et d’autres, pour le Baccalauréat. Seulement, un fait se dégage généralement pendant cette période. Les candidats, en effet, s’alimentent mal. Toute chose qui n’est pas sans conséquences sur leur rendement. Matin Libre est préoccupé. Convaincu en fait, qu’un bon taux de réussite provient d’abord de l’État physique du candidat. Comment donc s’alimenter en période d’examen? Fiacre Alladaye, agro-nutritionniste, président de l’Organisation non gouvernementale (Ong) Food  and nutritionalsecurity for all (Fnsa), s’est prêté à nos questions.

Matin Libre : Constatez-vous avec nous que bon nombre de candidats s’alimentent mal en période d’examen ?

Fiacre Alladaye : Bien sûr que oui. Le constat, c’est depuis même le temps des révisions. En effet,pendant les périodes de révision ou d’examen, certains candidats modifient complètement leur habitude alimentaire. D’une part, les parents, poussés par le désir de faire plaisir à leurs enfants, introduisent de nouveaux repas dans le régime alimentaire des apprenants et d’autre part, ce sont ces derniers dominés par le stress et la masse des cours à réviser, qui oublient qu’ils devraient manger à une certaine heure et s’adonnent au grignotage et aux stupéfiants.

Des conséquences sur leur rendement ne sont quand même pas négligeables !

Évidemment ! Une habitude alimentaire, modifiée de façon brusque, a des conséquences néfastes voir irréversibles sur l’état de santé des individus. Changer son régime alimentaire en période de révision ou à la veille des examens exige un travail supplémentaire d’adaptation au cerveau qui devra en plus, assimiler toutes les leçons apprises. Ce faisant, le candidat qui modifie ces horaires de repas ou qui change de régime alimentaire à la veille des examens, soumet son cerveau à une baisse de performance. C’est ainsi que certains candidats ont des troubles de mémoire et n’arrivent pas à se rappeler des leçons apprises une fois en face des feuilles de composition.

Que faire alors?   

Le meilleur carburant du cerveau se trouve dans les aliments. Quelle que soit la pression ou le niveau de stress, les candidats doivent, maintenir les habitudes alimentaires pour éviter les changements brusques ; avoir un planning alimentaire pour éviter les sauts de repas et les manques d’énergie ; boire une quantité suffisante d’eau chaque jour pour approvisionner l’organisme en oligoéléments ; augmenter la consommation de céréales complètes et des produits laitiers pour fournir suffisamment d’énergie, des vitamines du groupe B afin de mieux gérer le stress et les crises de nerfs ;  augmenter la consommation en fruits riches en caroténoïdes, de fruits secs, de noix, et des légumes surtout crus pour garantir la disponibilité de sucres lents, de la vitamine A, du fer, du zinc, et d’autres micronutriments dans l’organisme ; limiter ou éviter dans la mesure du possible, le grignotage des bonbons, chocolats, biscuits et tous les aliments dérivés de la farine raffinée de blé ; abandonner complètement la prise des stupéfiants/stimulants pour veiller. Ces produits ne profitent jamais au cerveau. Enfin, nous tenons à dire aux parents des candidats que les jours de composition sont des jours de concentration et non des jours de fête. Prière ne pas alimenter les enfants de façon extraordinaire. Servez-leur juste,  leurs repas habituels.

Peu de mots mais bien importants. Votre mot de la fin à présent

Outre ces quelques aspects de bonne alimentation, il est important que les candidats donnent suffisamment de temps de repos à leur cerveau. La prise de stimulants tels que les comprimés, le café, l’alcool, le tabac… permettant de rester en éveil, ne favorisent en rien le bon fonctionnement du cerveau. Le cerveau a essentiellement besoin d’aliments sains, d’air pur, et du repos pour être opérationnel le jour de l’examen. Bonne composition à tous les candidats aux différents examens et que Dieu bénisse leurs efforts.

Propos recueillis par Cyrience KOUGNANDE

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site Le Matin Libre. Jolome News n’offre aucune forme de garantie sur le contenu de cet article.

Ajouter votre commentaire

Jolome Bénin © 2018 - bjnews (arobase) jolome.com