Politique
Momboladji Olawolé
Valentin Agon

Des patriotes appellent à une conférence nationale: Pour choisir une vision de développement réel du Bénin

Source: La Presse du Jour

Pour choisir une vision de développement réel du Bénin : Des patriotes appellent à une conférence nationale

26 mars 2013  

Les choix économiques actuels et leur gouvernance par les autorités au pouvoir n’assurent pas le développement du Bénin. En plus de tous ceux qui criaient  cette vérité, deux patriotes sont montés au créneau le dimanche 24 mars 2013 appelant carrément à une conférence nationale souveraine à l’orée de 2016 pour le développement du Bénin.

Le développement du Bénin est hypothéqué par la vision économique extravertie qui le guide aujourd’hui. Voilà la conclusion que l’on peut tirer du débat animé le dimanche 24 décembre 2013 par le géo-politologue et économiste M. Emmanuel Sèdégan et le spécialiste en gestion de développement M. Valentin Agon sur la télévision Golfe Tv. Tels des sauveurs au chevet du Bénin, ils ont dépouillé de fond en comble les choix éducatifs et économiques actuels au Bénin.   Pour eux, l’avenir n’est pas assuré. Car, l’éducation que l’on véhicule aujourd’hui jusqu’à l’enseignement supérieur ne forme pas des développeurs de la nation. Cela est totalement à l’antipode des réalités actuelles et des besoins du Bénin. On se demande alors pourquoi l’Etat continue de former des esclaves de l’avenir. « On produit simplement des non curieux, des non audacieux et des non créateurs », ont laissé entendre les experts en développement.

La conférence pour le développement

Face à cette réalité, ils invitent les dirigeants et tout le peuple à une conférence nationale souveraine à l’orée de 2016 pour le développement du Bénin. Il s’agira pour notre pays de prendre son destin en main et être responsable de ses choix.  Ils invitent à sortir de l’esclavage  des théories étrangères qui n’ont rien à voir avec les réalités du Bénin. Car, ces théories continuent de maintenir le Bénin dans la pauvreté pendant qu’elle garantit le développement de ceux qui les lui balancent à la figure. Il faut alors oser dire halte et s’arrêter.  Pour ces experts, le Bénin ne veut pas vivre en autarcie, mais il veut se bâtir une boussole et un développement auto-entretenu  dans l’ordre et la discipline. Face à la crise énergétique qui assomme le Bénin, ils ont déjà proposé au gouvernement qui arrivera après mars 2016 d’affecter  dans chaque budget général de l’Etat  25% du Programme d’investissement public à l’eau et l’électricité. Cela pourra assurer à terme l’autonomie de notre pays dans ses secteurs. Le gouvernement actuel peut aussi s’y engager pour les budgets qu’il lui reste à gérer. Ce nouveau cri de cœur est un appel national au peuple béninois pour sortir des théories dépassées et inadaptées aux réalités du Bénin. La balle est désormais dans le camp des Béninois et de leurs dirigeants si tant est qu’ils veulent sortir de la pauvreté actuelle programmée pour durer longtemps.

Momboladji Olawolé

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site La Presse du Jour. Jolome News n’offre aucune forme de garantie sur le contenu de cet article.

Ajouter votre commentaire

Jolome Bénin © 2018 - bjnews (arobase) jolome.com