Société
Mathias Djigla
Souradjou Karimou

Destitution en cascade des maires : Pourquoi seuls les maires non “rupturiens“ sont ciblés ?

Source: Le Matin Libre

decentralisation

Au lendemain de l’élection présidentielle 2016 avec à la clé, un changement de régime, plusieurs maires ont vu leur fauteuil menacé. L’orage a délogé déjà quatre maires à savoir Mathias Djigla de la Commune d’Allada, Souradjou Karimou de Parakou, Alexandre Zannou de Bonou  et Bachabi Salifou de la commune de Gogounou. Cependant deux baobabs n’ont pu être déracinés par ce vent de destitution. Il s’agit des maires Séverin Adjovi de Ouidah et Alidou Démonlé Moko de Kandi. Le navire du maire de Tori Robert Tolègbon n’a pu également chavirer malgré la tempête. Actuellement d’autres maires sont ciblés pour être destitués par des conseillers dissidents. Mais de la situation se dégage un constat plus ou moins inquiétant. En effet, la plupart des maires ciblés ou secoués par ce vent de destitution sont ceux-là qui n’ont pas prêté main forte au régime actuel lors de la présidentielle de 2016. Si les maires déchus de Gogounou, Salifou Bachabi et de Parakou, Souradjou Karimou sont de l’Alliance Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe), l’ex maire d’Allada, Mathias Djigla de l’Union pour le Bénin (UB) avait soutenu le candidat Lionel Zinsou et le maire Sévérin Adjovi s’était battu aux côtés de Sébastien Adjavon. Parti de ce fait, il urge de se demander si seuls des maires non « rupturiens » prônent la mauvaise gouvernance ou plutôt il s’agit d’une vengeance politique sur le dos des populations. Parlera-t-on d’une génération de maires mal élus ? La question mérite bien d’être posée au regard des faits. Si dans les différentes motions de destitution, les conseillers dissidents accusent de mauvaise gouvernance des affaires communales, de détournement et autres, plusieurs observateurs voient derrière ces délogements, une main invisible. Qui manipule donc les conseillers ? Destitue-t-on au nom du développement local ou de la vengeance ? Les maires ayant milité pour l’avènement de la Rupture seraient-ils des experts, des exemples en matière de bonne gouvernance pour ne pas être ciblés ? De toute façon, il importe de privilégier le développement des collectivités locales…

Aziz BADAROU

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site Le Matin Libre. Jolome News n’offre aucune forme de garantie sur le contenu de cet article.

Ajouter votre commentaire

Jolome Bénin © 2017 - bjnews (arobase) jolome.com