bool(false) bool(true) Développement et bonne gouvernance: Les journalistes associés au processus du Maep | Jolome News - La pluralité de l'information

Politique
Pascal Hounkpatin
Léontine Idohou

Développement et bonne gouvernance: Les journalistes associés au processus du Maep

Source: La Presse du Jour

Développement et bonne gouvernance : Les journalistes associés au processus du Maep

30 juillet 2012  

Les 26 et 27 juillet derniers, la ville de Dassa-Zoumè a accueilli un atelier de formation des journalistes sur le Mécanisme africain d’évaluation par les pairs (Maep). L’objectif étant de leur donner les moyens pour accompagner efficacement le processus.

Un pays bien gouverné a tous les atouts pour se développer. Après l’euphorie et les espoirs de la période des indépendances, la plupart des pays au sud du Sahara peinent toujours à décoller. Les causes sont multiples. Mais l’une des plus importantes et la mauvaise gouvernance. Et, entre autres trouvailles des chefs d’Etats africains pour améliorer la situation, on peut citer le Mécanisme africain d’évaluation par les pairs (Maep). Il se définit comme « un mécanisme  autonome créé par l’Union africaine (UA) au cours de sa 38e session tenue à Durban en Afrique du Sud en 2002 » en vue de l’amélioration de la gouvernance démocratique, politique, économique et des entreprises. Le Bénin ayant signé le mémorandum d’entente en 2004 fait son petit chemin à travers les activités du de la Commission nationale de gouvernance du Maep (Cng-Maep). Cette structure, pour rendre ses actions visibles et efficaces, a noué un partenariat avec les hommes des médias. Et les 26 et 27 juillet derniers, un atelier tenu à Dassa-Zoumè a permis de renforcer la capacité des journalistes et de les mettre devant leurs responsabilités d’aiguillons et d’objecteurs de conscience. Ainsi, « la présentation du Maep et ses actions, pourquoi un réseau de journalistes pour le Maep, la stratégie de communication et la présentation du site web de la Cng-Maep » sont autant de thèmes mis à contribution pour les besoins de la cause. Ainsi, un réseau de journalistes pour le Maep est né et a pour mission d’accompagner le processus. Rappelons que les travaux se sont déroulés sous la supervision de Mme Léontine Idohou, vice-présidente de la Cng-Maep. Elle était accompagnée de la grande majorité des Commissaires et du personnel d’appui de la structure.

Pascal Hounkpatin

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site La Presse du Jour. Jolome News n’offre aucune forme de garantie sur le contenu de cet article.

Ajouter votre commentaire

Jolome Bénin © 2014 - bjnews (arobase) jolome.com