Société
Ismène Ahamidé
Alassane Zoumarou

Djougou, Bassila, Copargo, Ouaké, Pehunco : ‘’Wedi’’ forme une vingtaine de femmes sur les énergies renouvelables

Source: Le Matin Libre

Ismene-Zoumenou

20 femmes de 18 à 35 ans et sans la moindre activité génératrice de revenu, suivent depuis le 18 octobre 2017 à Djougou, une formation dans le domaine des énergies renouvelables notamment les techniques d’installation des kits.  Initiée par l’Ong « Destin en main » (Fate in hand), cette formation s’inscrit dans le cadre du projet Women energy development impact (Wedi), entièrement financé par l’Ambassade des Etats-Unis au Bénin.

Sélectionnées des communes de Djougou, Bassila, Copargo, Ouaké, Pehunco et Tchaourou, ces femmes seront formées aux métiers des énergies renouvelables et seront mentorées afin de pouvoir saisir les opportunités dans ce domaine. « Elles pourront alors s’autonomiser en développant des solutions énergétiques pouvant répondre aux besoins de leurs localités respectives », a confié à la cérémonie de lancement de ladite formation, la présidente de l’Ong « Destin en main », Ismène Ahamidé Zoumènou. Elle poursuit : « De ce projet sera issu un réseau puissant de femmes intervenant dans le domaine des énergies renouvelables capables d’apporter des solutions énergétiques viables ». Au regard de l’importance que revêt ce projet, la première adjointe au maire de la commune de Tchaourou, Awaou A. Dimon et le désormais ancien maire de la commune de Djougou, Alassane Zoumarou, vont successivement exhorter les bénéficiaires au sérieux et à l’assiduité durant les plus de 4 semaines de formation. « Nous tenons à remercier la Direction des affaires publiques de l’Ambassade des Etats-Unis au Bénin pour l’opportunité donnée aux localités bénéficiaires en finançant ce projet. Nos remerciements également aux autorités communales et à l’0rgane consultatif de la jeunesse pour leur implication effective à la réussite du projet », a conclu Ismène Ahamidé. Il faut souligner qu’à l’issue de la formation prévue pour le 23 novembre, chaque femme recevra un kit de démarrage de ses activités et sera appelée à mentorer, elle-même, au moins deux femmes par an dans le but d’agrandir le nombre de bénéficiaires dans chaque localité. Le projet s’étendra progressivement à Natitingou, Bohicon et dans toutes les localités victimes de disparité énergétique, a rassuré les organisateurs.

M.M

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site Le Matin Libre. Jolome News n’offre aucune forme de garantie sur le contenu de cet article.

Ajouter votre commentaire

Jolome Bénin © 2018 - bjnews (arobase) jolome.com