Société
Antoine N?da
Djibril Mama Cissé

Echos du Septentrion

Source: Le Matin Libre

charles-toko

PARAKOU

La 2ème édition du tournoi interforces du Borgoudémarre le 14 Juillet

La 2ème édition du tournoi de football interforces démarre le samedi 14 juillet prochain et va mettre aux prises les équipes du 2ème BIA du camp SéroKpéra de Parakou, l’équipe de la Police républicaine, l’équipe des sapeurs-pompiers, inspection forestière et de la douane (SID) et l’équipe de l’administration publique. L’objectif de ce tournoi initié depuis l’année dernière par le préfet du département du Borgou, Djibril Mama Cissé, est de promouvoir l’unité et la cohésion entre les différentes forces de sécurité et de défense du Borgou, avec pour finalité, une franche collaboration pour la sécurité des personnes et des biens sur le territoire du département du Borgou.

L’équipe du 2ème BIA du camp SéroKpéra de Parakou, championne en titre et celle de la Police république vont jouer le match d’ouverture de la 2ème édition au stade omnisport de Parakou. Ce tournoi connaitra son épilogue le 1er Août 2018 avec la finale devant les autorités politico-administratives du département du Borgou et de la commune de Parakou.

BEMBEREKE

L’assainissement de la ville préoccupe l’exécutif

L’assainissement de la ville de Bembèrèkè préoccupe l’exécutif de la commune. C’est ce qui justifie la tenue d’une séance d’échange entre les responsables de « Rurale ONG », structure en charge de la collecte des ordures ménagères dans la commune et le  premier adjoint au maire Aboudoulaye Gbian.

Les deux parties ont échangé sur les difficultés qui entravent la bonne exécution des activités de l’ONG Rurale dans la commune de Bembèrèkè.Le directeur exécutif de l’ONG à présenter la situation qui justifie la situation de ralentissement dans la collecte des ordures dans la commune. Il a évoqué le manque de matériel de ramassage et de protection et les difficultés de recouvrement des redevances et souhaité l’accompagnement de la mairie. Le premier adjoint au maire, a rassuré les responsables de l’ONG Rurale de ce que la mairie fera ce qui est en son pouvoir pour assurer l’assainissement de la commune. Un accent particulier sera mis sur la sensibilisation des populations pour leur adhésion à la précollecte des ordures.

NIKKI

Engagement des têtes couronnées pour la lutte contre le mariage des enfants

La cour royale de Nikki a abrité vendredi 6 juillet dernier, une séance de plaidoyer pour l’engagement et la mobilisation des têtes couronnées du Bénin à la campagne « Tolérance zéro au mariage des enfants ». Une initiative conjointe des ministres en charge des Affaires sociales et de l’Economie numérique et du représentant de l’Unicef.  L’empereur Chabi Naïna III a été sollicité par les ministres et le représentant résident de l’Unicef au Bénin, Dr ClaudesKamenga à utiliser son autorité pour exiger de tous une action d’envergure dans l’ère culturelle baatonu et boo, pour mettre fin au mariage des enfants.

Pour le préfet du Borgou, Djibril Mama Cissé, les têtes couronnées et autres leaders traditionnels sont les personnes les mieux indiquées pour porter l’information au sein des communautés. C’est pourquoi, il n’a pas manqué de les exhorter à jouer leur rôle pour l’adhésion de leurs populations pour bouter le mariage précoce des enfants hors de leur contrée.Une déclaration a été faite par l’empereur de Nikki et l’ensemble des rois et têtes couronnées de l’ère culturelle baatonu et boo pour rassurer les autorités de leur engagement à lutter contre le mariage des enfants.

NATITINGOU

9229 candidats à l’assaut du Bepc dans l’Atacora

Ils sont au total 9229 candidats dont 3274 du modèle long et 5955 du modèle court qui planchent depuis le lundi dernier pour l’examen du Brevet d’étude du premier cycle (BEPC), session de juillet 2018 dans le département de l’Atacora. L’effectif des candidats de cette année, a baissé comparativement à l’année dernière où ils étaient plus de 11 mille à cause du défaut d’actes de naissance de plusieurs candidats dont les dossiers ont été rejetés.  

Selon Barthélémy N’dahMoutouama, chef service des examens et concours à la Direction départementale de l’enseignement secondaire de l’Atacora, les candidats, sont répartis dans 19 centres de compositions et dans 316 salles de classes. 632 surveillants sont déployés dans le département.

Deux nouveaux centres ont été créés dont un à Guilmaro dans la commune de Kouandé et l’autre à Manta dans la commune de Cobly, tandis que les centres de compositions du collège privé Ste Thérèse et du Lycée des jeunes filles de Natitingou ont été fermésà cause de la baisse de l’effectif des candidats.

Le projet « Bénin Taxis » lancé pour Tanguiéta, Natitingou et Djougou

C’est à la faveur d’une cérémonie qui a eu pour cadre la préfecture de Natitingou, en présence des préfets des départements de l’Atacora et de la Donga, du directeur général du centre de partenariat et d’expertise pour le développement durable, des maires des communes de Tanguiéta, Natitingou et Djougou, que le projet ‘’Bénin Taxis’’ a été lancé lundi dernier pour le compte des trois villes.  

Une dizaine de véhicules Bénin-Taxis flambant neufs équipés de wifi sont déployés à Natitingou et Tanguiéta et cinq pour la ville de Djougou. Pour la phase pilote, cinq taxis sont déployés dans la ville de Natitingou et deux au profit de la ville de Djougou.

Le reste des taxis, a précisé le directeur général du Centre de partenariat et d’expertise pour le développement durable (CePED), AssaneSéibou, seront déployés progressivement en tenant compte de la demande. C’est un projet qui vise à soutenir les pôles touristiques et économiques du pays.

Le maire de la commune de Natitingou, Antoine N’da et Lydie DéréCbabiNah, préfet de l’Atacora ont salué la présence de « Bénin Taxis » dans le département de l’Atacora, qui constitue un grand pas franchi dans la nécessité de promouvoir le tourisme qui occupe une place importante dans le Programme d’actions du gouvernement. «Bénin Taxis » vient combler le besoin croissant de mobilité des populations de Natitingou et surtout de ces nombreux touristes et personnalités », s’est réjoui le maire Antoine N’da. Les deux autorités ont pris l’engagement de soutenir le projet.

MALANVILLE

Le plan national d’investissement agricole et de sécurité alimentaire et nutritionnelle en élaboration

Dans la perspective d’améliorer les performances de l’agriculture dans la commune de Malanville,un plan national d’investissement agricole et de sécurité alimentaire et nutritionnelle sur la période 2017-2021 est en train d’être élaboré. Ce plan quinquennal va prendre en compte les besoins, acquis et les besoins additionnels de financement du secteur.
Pour les organisateurs, l’objectif visé est l’amélioration des performances de l’agriculture béninoise pour la rendre capable d’assurer de façon durable la souveraineté alimentaire, la sécurité alimentaire et nutritionnelle et de contribuer au développement économique et social des hommes et femmes du Bénin pour l’atteinte des Objectifs de développement durable (ODD).

1002 candidats pour le BEPC 2018

1002 candidats dont 623 pour la série moderne court et 379 pour la série moderne long planchent depuis lundi dernier au centre du CegMalanville pour le compte de l’examen du Brevet d’études du premier cycle (BEPC). Ils sont répartis dans 29 salles et surveillés  par 58 surveillants de salle.
C’est le collège d’enseignement général de Malanvillequi a abrité le lancement officiel, par le maire InoussaDandakoé, des épreuves écrites de l’examen du Brevet d’études du premier cycle (BEPC) au plan communal. Procédant au lancement de l’examen au plan communal, InoussaDandakoé a invité les candidats à la sérénité avant de leur souhaiter une bonne chance.


Réalisation : Albérique HOUNDJO (Br/Borgou-Alibori)

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site Le Matin Libre. Jolome News n’offre aucune forme de garantie sur le contenu de cet article.

Ajouter votre commentaire

Jolome Bénin © 2018 - bjnews (arobase) jolome.com