Politique
Sébastien Germain Ajavon

En hommage au soutien tous azimuts du peuple béninois: Sébastien Germain AJAVON lui exprime sa gratitude morale

Source: Le Confrère de la Matinée

Connu depuis des décennies dans le milieu des affaires comme l’un des puissants opérateurs économiques du Bénin, Sébastien Germain AJAVON, grâce au coup du destin, est devenu en un an un  homme populaire de grande notoriété publique. A l’occasion des vœux du nouvel an, il a exprimé sa gratitude et celle de sa famille à ce peuple qui ne le lui marchande pas son soutien.
Sébastien Germain AJAVON. C’est l’identité nominale qui a le plus marqué le peuple béninois en l’an 2016 à cause de son entrée et de sa surprenante percée en politique, des difficultés qu’il a connues sous l’ancien régime, et de cette nébuleuse dite « affaire 18 kg de cocaïne pure» en fin d’année. Plus connu sous le sigle ASG, Sébastien Germain AJAVON est devenu, telle une étoile filante, la coqueluche, le chouchou du peuple béninois.
Son entrée en politique va permettre au peuple béninois de découvrir la dimension philanthropique de l’homme d’affaires que beaucoup de Béninois ne connaissaient pas dans le social.

A l’occasion de la campagne présidentielle, sa popularité grandissante, vu les soutiens spontanés des populations sur toute l’étendue du territoire tant au niveau des populations que de nombreux acteurs politiques et pas des moindres, va lui causer du tort surtout dans les départements septentrionaux où, il a ratissé large dans les fiefs de l’ancien régime. On se rappelle encore l’épisode du 14 février 2016 quand, il a été interdit de présenter son projet de société à Parakou. La réaction des « Parakoises et Parakois » a été instantanée. Ils lui ont manifesté leur soutien par l’organisation d’une longue procession spontanée qui a surpris les forces de l’ordre qui, médusées, n’ont pas réagi. Il fallait être sur le terrain pour apprécier la très forte mobilisation des populations ce 14 février 2016. Un mouvement qui a continué les jours suivant dans d’autres villes du Septentrion parcourues par le candidat et où, l’ancien pouvoir avait mis des balises pour empêcher les manifestations de foule à son profit. Mais peine perdue.
Ainsi seront contaminés presque tous les départements qui voyaient déjà en lui, à travers les déclinaisons de  ses actions dans le social et de son projet de société, l’homme providentiel pour relever le Bénin. De nombreux Béninois ont pris des risques à cause de leur soutien à ASG.

Une popularité toujours grandissante
Au lendemain de l’élection présidentielle, la côte de popularité n’a pas baissé. L’homme, devenu désormais un phénomène politique adulé est courtisé par ses militantes et militants de partout pour créer un parti politique. Son silence sur ce choix n’émousse pas les ardeurs. Il est devenu populaire, c’est tout.
C’est d’ailleurs de cette popularité qu’il bénéficie lorsque, éclate cette vilaine nébuleuse de « affaire de 18 kg de cocaïne pure».

Du 28 octobre 2016, date de son arrestation jusqu’à sa libération le 4 novembre 2016, les manifestations de soutien sont spontanées, indescriptibles et surprenantes voire envahissantes. Toutes ces manifestations pour dire : « libérez notre chouchou, libérez notre bienfaiteur, il est innocent ».
Lorsqu’en une année, on a bénéficié de soutien franc et sincère de cette nature, de cette importance et de cette taille d’un peuple qui ne supporte pas l’injustice, comment peut-on se comporter autrement envers ce peuple qui vous affirme de la meilleure manière sa solidarité ! Un peuple qui sait en plus que par le canal des réalisations infrastructurelles au plan scolaire et sanitaire, de nombreux enfants de localités reculées et non sont pris en compte ainsi que des adultes et personnes âgées ! Un soutien national qui signifie : « fonce, nous te soutenons car tu es proche du peuple ». Ce serait faire preuve d’ingratitude envers toute une nation que de ne pas exprimer sa gratitude morale et celle de sa famille au peuple béninois tout entier. Une manière de dire une reconnaissance fortement méritée à ce peuple pour lequel il a accepté de s’engager dans la politique, mais la politique de développement et non la politique politicienne. Un peuple qui lui étant solidaire, ne recule devant rien pour le soutenir. C’est tout simplement l’expression du mano a mano entre ASG et le peuple béninois ; une histoire d’amour en sorte !        
KMS

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site Le Confrère de la Matinée. Jolome News n’offre aucune forme de garantie sur le contenu de cet article.

Ajouter votre commentaire

Jolome Bénin © 2017 - bjnews (arobase) jolome.com