Politique
Naguib Alagbe

En toute sincérité : Couple et Incompatibilités !

Source: Fraternité


En toute sincérité : Couple et Incompatibilités !

L’âme sœur, tout le monde en rêve. Mais existe-t-elle vraiment ? La question se pose en tout cas avec acuité. Il est en effet, très peu de couples, qui à y voir de près, n’ont pas à transcender leurs différences pour rendre possible le vivre ensemble. De toute évidence, chacun y vient avec sa personnalité. Mais à tous les coups, il y a un hic. Chez l’autre, tout n’est jamais parfait. Et de but en blanc, on peut se retrouver pile en face de ce pour quoi l’on ressent la plus grande aversion. Par exemple, alors qu’elle est favorite, dans la course à la couronne des brouillons, lui, il est un prétendant au trône des maniaques de l’ordre. Quand ça arrive, on sait toujours de quoi demain sera fait. Disputes, disputes et encore disputes. Et nous voici dans un bel engrenage. L’anticapitaliste et ennemi de la technologie, inséparable moitié de l’accro au net, greffée 20 heures sur 24, à son phone et bien souvent plus préoccupée par l’état de sa chevelure que les menaces qui planent sur la République. Inutile de vous parler de son allergie au JT soir, à part les fois où la coiffure de la présentatrice lui parait digne d’intérêt. Et l’on ne parle certainement pas encore là, de la pire des incompatibilités. C’est ce petit je ne sais quoi, qui cloche dans la chambre à coucher.

Il arrive en effet que la répulsion en question prenne des allures sexuelles et que le couple se retrouve aux prises avec ce gouffre entre les attentes et les intérêts des partenaires. Question de feeling comme on dit, et l’effet des simples baisers en dit assez sur l’énergie sexuelle qui circule entre les deux. Les sentiments sont là, mais la passion charnelle, l’excitation et le plaisir manquent à l’appel. L’hyperfréquence libidineuse de l’un se heurte à l’indifférence ou même carrément, au refus régulier de l’autre. Ce n’est jamais le bon moment pour les rapprochements, et les excuses s’accumulent jusqu’à ce que les gestes de tendresse quotidiens s’estompent par peur de créer de fausses attentes.
Le drame peut provenir de la difficulté à définir la limite à partir de laquelle on pourrait parler d’hypersexualité. Il est donc très difficile de définir un niveau normal de pulsion sexuelle ; certains se contentent d’un rapport sexuel épisodique, d’autres en ressentent le besoin quotidiennement, voire plus. Les deux sont forcément incompatibles.
Il se peut également que ce soit les pratiques sexuelles cotées chez l’un, qui répugnent l’autre et vice versa. Par exemple, certaines femmes ne sont pas à l’aise avec les caresses bucco-génitales et refusent de s’y adonner malgré une demande insistante.
Les divergences sur le plan de la libido peuvent semer le chaos dans un couple ; un partenaire se sent rejeté tandis que l’autre ressent de la pression. Il faut alors gérer les frustrations, la honte, et les sentiments de culpabilité réciproques. Le couple s’enferme dans une trappe émotionnelle négative qui peut mener à un conflit réel. Et il n’est pas évident que le temps arrange les choses. L’idée n’est pas non plus de se plier totalement aux exigences de l’autre pour acheter la paix. A moins d’explorer un possible terrain d’entente qui permette un épanouissement réciproque. Au besoin, un sexologue saura vous guider vers une vie sexuelle plus harmonieuse en évaluant entre autres, vos attentes communes et en apportant quelques ajustements personnalisés à votre sexualité. Ce n’est en somme pas une fin en soi, on peut bien y survivre.

17-02-2017, Naguib ALAGBE


Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site Fraternité. Jolome News n’offre aucune forme de garantie sur le contenu de cet article.

Ajouter votre commentaire

Jolome Bénin © 2017 - bjnews (arobase) jolome.com