Sport
Kevin Hodonou
Abdul Fataï S.

Finales de la 16e édition des Coupes Csp-Gbéto : Notre Dame et Csp chez les garçons sur le podium

Source: Le Matin Libre

equipe-CSP

Démarrée samedi 21 janvier 2017, la 16e édition des Coupes Csp-Gbéto a connu son épilogue avec les sacres respectifs de l’équipe duCsp au niveau des jeunes garçons devant son homologue de Montaigne (72-70) et celle de Notre Dame chez les filles devant Csp. C’était samedi 18 mars 2017 au Hall des arts, loisirs et sports (Hals) de Cotonou.

Le public de Cotonou et ses environs aura suivi deux finales époustouflantes. La 16e édition des Coupes Csp-Gbéto aura été d’une grande réussite au vu du spectacle offert par les équipes finalistes. Le public était rentré chez lui tout joyeux. En effet, la finale opposant les jeunes garçons du Csp et Montaigne a montré le vrai visage du basket-ball béninois et surtout, le travail monstrueux qui se fait dans les établissements publics ou privés. Une belle preuve que l’avenir du basket-ball béninois se trouve à la base notamment dans les écoles. Menés au score par Montaigne, les coéquipiers de Kevin Hodonou ont eu les ressources nécessaires pour venir à bout de leurs adversaires. Et le Mvp du match fut d’ailleurs ce Kevin Hodonou qui a marqué le panier de trois points offrant le trophée à sa formation sur le fil rasoir (72-70). Kévin Hodonou, capitaine du Csp dira que c’est «l’expérience et l’endurance qui ont permis à son équipe de prendre le dessus». En somme, une belle finale digne d’une grande compétition que les deux équipes ont hautement assurée. D’ailleurs, le public ayant massivement fait le déplacement, ne s’est pas fait prier pour se lever et saluer par ovation et par des hurlements les belles actions et beaux paniers marqués d’un côté ou de l’autre. Mais, avant la finale des jeunes garçons, il faut dire que celle des jeunes filles a vu la victoire de Notre Dame face au Csp (48-40).

Pour le promoteur Alassane Zimé, l’objectif est largement atteint à la lecture du jeu offert par les équipes finalistes. A l’en croire, le niveau de jeu s’est positivement amélioré et cela ne fait que rehausser l’image de la compétition. « C’est la première fois depuis 16 ans que nous avons eu une telle finale », a-t-il laissé entendre. Cependant, il urge que l’initiative soit accompagnée et soutenue à sa juste valeur car depuis 16 ans, l’homme n’a cessé d’apporter sa contribution au rayonnement de la balle au panier béninois. Les regards sont désormais tournés vers l’année prochaine pour des moments aussi intenses que mouvementés.   

Abdul Fataï S.

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site Le Matin Libre. Jolome News n’offre aucune forme de garantie sur le contenu de cet article.

Ajouter votre commentaire

Jolome Bénin © 2017 - bjnews (arobase) jolome.com