Politique
Léonce Houngbadji

Gestion du Bénin sous la Rupture : L’appel de Houngbadji à la diaspora

Source: Le Matin Libre

leonce-houngbadji

Le Comité du Front pour le sursaut patriotique a tenu un meeting avec les Béninois de la diaspora. C’était à Paris, le samedi 13 mai 2017. Membre fondateur du Front et membre de la délégation, le président du Parti pour la Libération du peuple (Plp), Léonce Houngbadji s’est adressé à ses compatriotes résidant hors du territoire béninois. Dans son discours, il a fait le réquisitoire de la gouvernance Talon puis appelé la diaspora à se mobiliser pour redresser le Bénin. Lire un extrait de son discours prononcé dans le 20ème arrondissement de Paris, en France.
 
« - Diaspora béninoise de France

- Mes salutations particulières et pleines de gratitude à ceux qui sont venus spécialement du Canada, de la Belgique, de l’Allemagne et des Pays-Bas, parce que préoccupés par la situation nationale.

Je remercie le Comité du Front pour le Sursaut Patriotique dans la Diaspora pour son initiative citoyenne. J’adresse mes vives félicitations à tous ses membres.

Le Front pour le Sursaut Patriotique (FSP) a été créé pour faire barrage au projet de loi portant révision constitutionnelle. Il compte à ce jour une trentaine d’organisations politiques, sociales et syndicales. Nos combats ont donné les résultats escomptés : le projet a reçu un camouflet. Il a été rejeté par 23 députés patriotes, le 4 avril 2017. Mais le problème majeur lié à la gouvernance du pays demeure (…)

Comme vous le savez, le bilan des 12 premiers mois du Chef de l’Etat est néfaste (…)

Comment pouvons-nous sortir de ce piège ? Comment pouvons-nous dépasser cette culture aberrante qui nous détruit, maintient nos compatriotes dans la misère, encourage la corruption, les crimes économiques, l’impunité et la remplacer par une autre qui pourrait sauver la patrie ? Quelle réorganisation pour le Bénin ?

La problématique est peut-être moins difficile qu’on ne le croit. Rien ne peut être entrepris sans une prise de conscience du mal qui nous ronge, de cette démagogie à laquelle notre crédulité donne vie. Une seule solution : nettoyer complètement la classe politique, la débarrasser de tous les virus, cancers et poisons qui tuent la démocratie, le développement et la prospérité et favorisent la misère et le chômage, afin de redonner espoir au peuple. Il nous faut une classe politique et une Assemblée Nationale dignes du Bénin. C’est possible.

Le Bénin est beau, il a mis des décennies à se construire, à s’apaiser et à se sentir un et indivisible. Le Front pour le Sursaut Patriotique (FSP) veut l’accompagner vers le meilleur. J’exhorte la diaspora béninoise en France et ailleurs à se mobiliser pour que nous puissions ensemble le redresser.

1. Redresser le Bénin, c´est tourner résolument le dos à tout ceux qui pourraient nous éloigner d´une bonne gouvernance visible par tous, et salutaire pour le développement de notre pays et sa crédibilité sur la scène internationale.

2. Redresser le Bénin, c´est éradiquer le fléau de la pauvreté, en donnant à chaque citoyenne et à chaque citoyen, la possibilité de participer aux fruits de la richesse produite dans notre pays.

3. Redresser le Bénin, c’est mettre fin à la corruption, à l’impunité et aux crimes économiques.

4. Redresser le Bénin, c’est lutter contre les privilèges et le népotisme.

5. Redresser le Bénin, c’est ramener dans le patrimoine de l’Etat, tout ce qui lui a été volé.

6. Redresser le Bénin, c’est nationaliser toutes les sociétés et offices d’Etat frauduleusement arrachés à l’Etat.

7. Redresser le Bénin, c’est moraliser la vie publique.

8. Redresser le Bénin, c’est mettre un terme à la transhumance politique à tous les niveaux.

9. Redresser le Bénin, c’est redonner du sens à l’Etat et à l’action publique.

10. Redresser le Bénin, c’est redorer le blason de l’Assemblée nationale et de la justice pour qu’elles jouent réellement leur rôle d’institutions indépendantes les unes des autres.

11. Redresser le Bénin, c’est pourfendre les profiteurs et les adversaires de l’intérêt général.

12. Redresser le Bénin, c’est redonner espoir aux jeunes entrepreneurs, valoriser les bons gestionnaires et décourager les adeptes de la gabegie.

13. Redresser le Bénin, c’est responsabiliser les collectivités locales. C’est instaurer l’équité dans les règles publiques et faire respecter dans tous les territoires de la République, nos valeurs, principes et symboles.

14. Redresser le Bénin, c’est rendre aux Béninois, la confiance en eux-mêmes, au Bénin, en nos atouts, en nos institutions.

Je suis convaincu que nous pouvons, par une nouvelle éthique républicaine, par le renouvellement aussi bien des idées que des actions et des visages, transformer notre classe politique et notre société. Je propose de rendre aux Béninois la place qui n’aurait jamais dû perdre : le cœur de la vie politique et non le décor.

Voilà le combat du Parti pour la Libération du Peuple (PLP) pour le Bénin. La route sera longue pour construire un espace politique qui incarne l’intérêt général des Béninois. Agissons maintenant pour sauver le Bénin.

Je ne vais pas terminer mon intervention sans rendre un hommage mérité aux partis politiques et organisations sociales et syndicales membres du Front pour le Sursaut Patriotique : PCB, FCBE, Fésyntra-Finances, PLP, ODHP, CSTB, PSD-Bélier et bien d’autres.

Osons l’avenir. Le Bénin mérite mieux.

Vive la démocratie !
Vive le Bénin !
Je vous remercie.

Léonce HOUNGBADJI

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site Le Matin Libre. Jolome News n’offre aucune forme de garantie sur le contenu de cet article.

Ajouter votre commentaire

Jolome Bénin © 2017 - bjnews (arobase) jolome.com