Culture
Guy Ossito Midiohouan
Mahougnon Kakpo

Hommage au Professeur Guy Ossito Midiohouan : Le Larefa célèbre un pilier de la littérature africaine

Source: Le Matin Libre

Guy-Ossito-Midiohouan

Le Laboratoire d’étude africaine et de recherche sur le Fa (Larefa), à travers son directeur Mahougnon Kakpo, a rendu hommage au professeur Guy Ossito Midiohouan. C’était hier, mardi 07 novembre 2017 à l’Université d’Abomey-Calavi (Uac). Ce fut une occasion pour les acteurs du haut lieu de savoir, parents et amis de célébrer les mérites de ce grand homme.

C’est au regard de l’immense contribution du professeur Guy Ossito Midiohouan aux études africaines  et à l’occasion de son départ à la retraite (le 1er octobre 2017) que le Larefa a décidé de l’honorer. En effet, dirigé par le professeur Mahougnon Kakpo, le Larefa s’investit à tous les niveaux pour satisfaire à l’obligation de nourrir la recherche fondamentale. Selon le directeur du Larefa, professeur mahougnon Kakpo, le Larefa s’emploie résolument à inciter, à encadrer et accompagner les jeunes chercheurs en herbe à arpenter les escarpés de la recherche. « Le Larefa estime qu’il est d’une grande pertinence de célébrer les chercheurs émérites pour que leur parcours fasse école auprès des jeunes chercheurs, auprès de la prospérité», a-t-il poursuivi. Selon le doyen  de la Flac, Flavien Gbéto, le professeur est atypique, pétrie de jeunesse et de fougue. « Nous célébrons la fête de la rigueur, la jeunesse et de la rigueur scientifique », s’est-il réjoui. Le vice-recteur de l’Uac, Maxime da-Cruz, pense à son tour que ce jour est la célébration de la qualité. « Professeur Guy Ossito Midiohouan, vous méritez ce qui vous arrive » a-t-il souligné. Il estime que le professeur distingué est le genre de professeur que l’on ne fabrique plus souvent. Il a saisi l’occasion, pour le féliciter en lui souhaitant une retraite apaisée au nom du recteur de l’Université. Le professeur Guy Ossito Midiohouana a trouvé merveilleux cette cérémonie. Il a pour finir exprimer sa reconnaissance au Larefa à travers son directeur.Il faut rappeler que cette cérémonie d’hommage intervient dans le cadre de la journée internationale de l’écrivain africain qui se célèbre tous les 07 novembre de chaque année.

Thérèse Wohndéna GNITONA (Coll)

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site Le Matin Libre. Jolome News n’offre aucune forme de garantie sur le contenu de cet article.

Ajouter votre commentaire

Jolome Bénin © 2018 - bjnews (arobase) jolome.com