Culture
Dimitri Fadonougbo
Dorothée Dognon

L’Afrique et son 7ème art à l’horizon 2063 : L’Ua envisage de révolutionner le cinéma du contient

Source: Le Matin Libre

cinema

L’Union africaine (UA) projette une redynamisation  cinématographique  en Afrique pour les 50 prochaines années. Dans cette démarche,  un calendrier cinématographique est en cours d’élaboration. Avant-Hier, lundi 11 septembre 2017, un atelier d’information sur les formes d’expression cinématographique dudit calendrier à l’horizon 2063 s’ouvre à Nairobi, au Kenya. Cet atelier   qui  a réuni des universitaires, experts et des décideurs africains, a pris fin le 12 septembre. Parmi ces invités de marque, figurent deux experts béninois : Dimitri Fadonougbo et Dorothée Dognon. Ces deux experts béninois sont connus pour leur engagement et pragmatisme au service du 7ème art africain. Le premier, Dimitri Fadonougbo, d’ailleurs président de la Fédération nationale  des cinéastes du Bénin, est un cadre des instances de décision sur la cinématographie panafricaine. De par la qualité de ses réflexions sur le cinéma d’ailleurs, Dimitri Fadonougbo  est sollicité sur plusieurs grands festivals, soit en tant que membre de jury, soit en tant qu’expert sur les rencontres professionnelles de haut niveau.  A titre illustratif, Dimitri Fadonougbo a été membre du jury,  du Prix de l’Organisation internationale de la francophonie (Oif) sur le Festival panafricain de cinéma de Ouagadougou (Fespaco), édition 2017. Pour la énième fois, il est encore invité sur le festival de cinéma africain de Khouribga qu’organise le Maroc. Et c’est fort de ses atouts que, sous le sceau de la Fédération panafricaine des cinéastes (Fépaci), il est mandaté pour prendre part à cet atelier de deux jours qu’accueille depuis le lundi 11 septembre 2017, le Kénya. Quant à Dorothée Dognon, précédemment directeur de la cinématographie, il est docteur en cinématographie. Un diplôme qu’il a obtenu dans les écoles chinoises, qui ont fait de lui, un acteur incontestable du 7ème art. Il prend part également à cet atelier pour apporter son expertise à cet agenda en cours d’élaboration. Un atelier qui vise quatre principaux objectifs, à savoir la sensibilisation et prise de conscience vis-à-vis de  l’Agenda à l’horizon

TG

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site Le Matin Libre. Jolome News n’offre aucune forme de garantie sur le contenu de cet article.

Ajouter votre commentaire

Jolome Bénin © 2017 - bjnews (arobase) jolome.com