Politique
Thèrèse Gnitona
Josué Avakoudjo

L’azoospermie : Une des causes de l’infertilité dans les couples

Source: Le Matin Libre

Josue-Avakoudjo

La stérilité au sein des couples est de plus en plus constatée de nos jours. Les raisons sont cherchées de part et d’autre que ce soit du côté de l’homme que de la femme. Mais, il est à noter que dans la plupart des cas, la faute est rejetée sur la femme qui, peut ne pas être responsable. Il est,en effet, possible, que le mal provienne de l’homme. Entre autres causes, l’azoospermie :l’absence de spermatozoïdes dans le sperme.Mal silencieux, peu connu mais bien réel. Qu’est-ce donc l’azoospermie? quelles sont ses causes et conséquences? quelles peuvent être les solutions possibles pour lutter contre cette maladie? Pour apporter des réponses à ces interrogations, votre quotidien Matin Libre s’est rapproché du DocteurJosué Avakoudjo,chirurgien Urologue au Centre national hospitalier universitaire (Cnhu) Hubert Koutoukou Maga à Cotonou.

Matin libre : Qu’est-ce que l’azoospermie Docteur?

Docteur Josué Avakoudjo: Le terme d’azoospermie désigne l’absence de spermatozoïdes dans le sperme. Cette anomalie du sperme est découverte habituellement lors de l’exploration biologique d’un homme qui  ne parvient pas à être auteur de grossesse malgré des rapports sexuels non protégés, sans usage de produits contraceptifs par la partenaire.

Comment diagnostique-t-on le mal?

Le médecin biologiste ou l’ingénieur biologiste recueille du sperme du patient et procède à son analyse au microscope. L’azoospermie est donc un diagnostic qui se pose au laboratoire après étude du sperme. Le personnel de santé recommande deux analyses de sperme réalisées à intervalle d’environ 3 mois avant de confirmer une azoospermie.Les azoospermies sont regroupées en deux groupes. L’azoospermie par défaut de production des spermatozoïdes, désignée par azoospermie non obstructive ou azoospermie sécrétoire. Elle représente 60 à 65% des cas. On a aussi l’azoospermie par obstruction des voies de sortie du sperme, azoospermie obstructive ou azoospermie excrétoire qui représente 35 à 40 % des cas. De rares fois, ces deux groupes cohabitent chez le même sujet. On parle d’azoospermie mixte.

Quelles sont les causes des azoospermies?

Nous avons plusieurs causes. S’agissant de l’azoospermie par obstruction des voies de sortie du sperme, d’abord, les testicules non descendus dans leur enveloppe scrotale appelée Cryptorchidie bilatérale et la torsion des vaisseaux sanguins du testicule privent le testicule de l’apport sanguin vital pour sa survie et un retard dans la chirurgie expose à sa destruction. Nous avons également un traumatisme testiculaire c’est à dire un choc violent, un coup de pied lors des sports de combat, une  blessure par arme à feu, l’inflammation du testicule d’origine bactérienne ou virale appelé Orchite. Nous pouvons aussi parler des molécules employées pour soigner certains cancers de l’homme qui détruisent les cellules qui fabriquent les spermatozoïdes. Nous pensons à l’exposition toxique telle que les engrais, les industries chimiques, et autres polluants, etc... L’insuffisance rénale, le retard pubertaire, les maladies génétiques tels que le syndrome de Klinefelter, le dopage par les produits anabolisants, varices des testiculesappelé varicocèles, les professions exerçant dans de fortes chaleurs par exemple les cuisiniers, la chaudronnerie, etc, en sont aussi des causes.Pour ce qui est de l’azoospermie non obstructive, les causes congénitales sont représentées par l’agénésie bilatérale du canal déférent c’est-à-dire que le canal déférent du fœtus n’a pas été formé. Les infections des organes génitaux masculins, épididymes, prostate, vésicules séminales, sont par ailleurs des causes. Il peut y avoir aussi les chirurgies des hernies de l’aine,la vasectomie, etc.

Comment se fait la prise en charge des malades atteint d’azoospermies?

Elle se fait par une équipe pluridisciplinaire incluant au moins un urologue, un biologiste, et un gynécologue. D’autres spécialistes  sont sollicités au besoin des anomalies révélées par l’examen du patient. Pour ce qui est d’un malade atteint d’azoospermie non obstructive, elle se ,fait par prélèvement chirurgical du tissu testiculaire qui permet d’y rechercher la présence de rares spermatozoïdes qui  pourront être utilisés pour une  micro injection intra-cytoplasmique de l’ovule de la femme.C’est une technique appelée Icsi. En l’absence avérée de spermatozoïdes, les autres possibilités demeurent l’adoption d’enfant ou la fécondation par sperme d’un donneur fertile. La proposition du recours au don de sperme se fait à deux conditions : patient azoospermes dont l’extraction des spermatozoïdes a été infructueuse ou le patient ayant refusé cette chirurgie. Pour le cas d’un patient souffrant d’azoospermie obstructive, la prise en charge se fait par une re-perméabilisation des voies génitales dans des hôpitaux équipés du plateau technique adapté. Une microchirurgie permet d’aspirer les spermatozoïdes au sein des épididymes en vue d’une procréation médicalement assistée. Le testicule peut également être biopsie.

Ces prises en charge sont-elles effectives au Bénin? Ce sera votre mot de la fin.

Il faut noter qu’au Benin, la perspective d’un centre de reproduction humaine  publique est attendue. Des tentatives seraient en cours. L’avènement d’un pareil centre apporterait un soulagement à nos populations qui peinent à se prendre en charge dans les centres privés nationaux et sous-régionaux.De nombreux couples sont mal orientés et consultent un urologue quand toutes les chances de  soins sont épuisés et parfois après de longues années de traitement. Au bout de 1 an de vie commune sans enfant, le couple peut consulter pour qu’un bilan initial soit réalisé.

Thèrèse GNITONA (Stag)

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site Le Matin Libre. Jolome News n’offre aucune forme de garantie sur le contenu de cet article.

Ajouter votre commentaire

Jolome Bénin © 2017 - bjnews (arobase) jolome.com