Politique
Martin Luther King
Sylvestre Détondé

L’Internet, un couteau à double tranchant pour l’éducation: Nouvelle technologie de l’information et de la communication

Source: Fraternité
L’Internet, un couteau à double tranchant pour l’éducation: Nouvelle technologie de l’information et de la communication

Pour se cultiver, s’informer, communiquer ou s’épanouir ; nombreux sont les élèves, et étudiants qui font référence à l’Internet. Seulement, l’exploitation faite de cet outil, par ces derniers, affecte relativement l’éducation.

Un tour dans le cybercafé, non loin du magasin de la Sbee, à Togoudo, signale la présence de quelques étudiants. Les occupations de ces internautes de l’heure sont bien divergentes. Victorin Mahoussi consulte des e-mails ; Mathilde Afflé, juste à coté, fait des recherches sur le rôle de l’invertase, une enzyme étudiée en microbiologie. Hermann Dossou, à deux postes d’intervalles, déclare : « ben, je suis là pour des affaires..., au fait les affaires qui marchent actuellement... ». Ce sont là quelques réponses obtenues facilement chez certains. D’autres, par contre, casques sur la tête, sont préoccupés par des films, des échanges de messages et de photos. Les derniers n’ont surtout pas voulu répondre à nos questions. En effet, l’Internet a un effet sur l’éducation des jeunes. Certains ne font usage que des sites de recherches pornographiques et d’arnaques qui n’apportent rien à leur culture. Selon Pierre Tasso, directeur du collège Martin Luther King « Si à la bibliothèque, des livres sont interdits, également l’accessibilité à certains sites pouvant affecter la morale, doit être interdite ». Certains jeunes ne consacrent que leur temps de navigation à des vices moraux, nous a confié un gérant de cybercafé qui a préféré garder l’anonymat. Pour cette raison, les centres de navigation doivent être contrôlés par les éducateurs. C’est le cas au collège Martin Luther King où l’accessibilité des élèves à certains sites de recherche est strictement contrôlée. Pour Goussi Koffi Nicolas, coordonnateur des activités informatiques dans ledit collège, la raison est simple : « nous sommes un centre d’éducation et nous ne devons pas laisser les élèves détruire l’effort des parents qui ont pris le soin de les éduquer ».Mais les jeunes, sans aucun contrôle, peuvent toutefois sortir des périmètres du collège pour s’adonner à tout sur le net. « Les enfants, quand ils deviennent jeunes, échappent au contrôle de tous, puisque nous parents, ne pourrions pas tout contrôler », ajoute Goussi Nicolas.

Pour d’autres, l’Internet a remplacé encyclopédies, romans, et personnes ressources. Les exposés demandés parfois par les professeurs dans les collèges et universités n’ont de solutions que par le net .Sylvestre Détondé, étudiant à la Fast à l’Uac, vient d’imprimer une série de documents. « C’est pour un exposé en génétique que je vais rendre demain...je n’ai rien trouvé comme informations dans notre bibliothèque, mais ici, j’ai pu trouver le mieux ».Même si certains élèves et étudiants y vont pour des recherches, les sites utilisés ne sont toujours pas fiables. « Tout ce qui est sur le net n’est pas utile, mais j’arrive à sérier ce qui serait fiable à ma recherche » ajoute sylvestre. L’évidence est que ces exposés ne sont toujours pas exploités en classe. Une preuve : « je vais rendre, la note va me servir certainement », déclare Juliette Attisso, élève en classe de 3e. D’autres procèdent simplement à un « copier coller » des fichiers sans parfois comprendre. Et à Nicolas GOUSSI de proposer que des travaux de synthèse soient rigoureusement faits.


Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site Fraternité. Jolome News n’offre aucune forme de garantie sur le contenu de cet article.

Ajouter votre commentaire

Jolome Bénin © 2018 - bjnews (arobase) jolome.com