Culture
Roi Aho Houégbadja
Dah Joachim Attohoue

Musique : Nayel Hoxo, la nouvelle voix qui fait la fierté du Bénin

Source: Le Matin Libre

Nayel-Hoxo

Pierre Corneille disait : "Aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre d’années"; et quand le talent rencontre la passion cela ne peut donner que du plaisir. Fille d’une ancienne gloire de la musique salsa au Bénin Adolphe Yelouassi (Adoyel), Nayel Hoxo est incontestablement l’une des meilleures voix de sa génération qui tonne déjà dans le monde à travers de grandes scènes. Bercée par la musique depuis son enfance, elle s’est très tôt laissée corrompre par l’univers dans lequel elle a grandi. Nayel Hoxo a eu un parcours qui fait d’elle une artiste complète et accomplie. De la chorale aux cabarets sans oublier les compétitions inter-collèges, elle a fini par atterrir dans des orchestres de musique où le live s’impose.

Le samedi 7 avril 2018, elle était sur la scène de l’une des mystiques salles Rock de Nantes avec le groupe "Duchesse" de la France et Sergent Markus. C’était un brassage musical qui ne dit pas son nom. Le public de "Le Ferrailleur" à Nantes avec enthousiasme avait accueilli ce nouveau bébé bien métissé qu’il a plu aux génies béninois et français de leur offrir. C’était une fusion électro-tradi qui a tenu en haleine le public tout au long du concert. Rappelons que c’était au détour d’une tournée d’un mois entre Paris et Nantes entamée avec le groupe BIM (Bénin International Musical); groupe dont elle fait partie et qui est composé de sept artistes béninois sur l’initiative de Hervé Risen, qu’elle a profité pour donner ce spectacle époustouflant. L’artiste confie que ce qui l’a le plus marqué lors de cette expérience solo est la simplicité ou la facilité avec laquelle le groupe Français "Duchesse" a chanté en Yoruba qui est une langue locale du Bénin.

Pour apporter de l’originalité dans ce qu’elle fait, Nayel Hoxo a décidé d’aller puiser dans la richesse traditionnelle de son pays. De ce fait, elle va fouiner notamment dans les couvents d’Abomey, ville chargée d’histoire et vielle enclave des rivalités européennes au cours de la traite négrière. C’est avec le concours de Dah Joachim Attohoue et de Abraham Vodounhe qu’elle est allée au couvent de l’institut Vodún Miétonou de Tindji à Abomey. Après de longs moments d’échanges avec la prêtresse nommée Aziza, qui lui a narré l’histoire de chacun de ces rythmes et les circonstances dans lesquelles on les utilisait, elle a finalement décidé d’adopter le rythme "Hanyé" ; un rythme dans lequel on louait les rois d’Abomey avant l’arrivée des missionnaires pour apaiser leur colère. Ce rythme était utilisé également par le roi Houegbadja pour implorer la bénédiction des divinités jumelles pour que ses projets aient du succès. Le choix du rythme Hanyé  s’est imposé à elle parce qu’en plus d’être une princesse, Nayel Hoxo est jumelle (Hoxo).

Revenons au concert du 7 avril 2018 pour rappeler la surprise agréable qui a été faite à la vedette juste après sa descente du podium. C’était une Artiste styliste franco-camerounaise du nom de Mouna Kenza qu’elle ne connaissait pas, qui lui offre des boucles d’oreilles d’une valeur de plus de 150 Euros chacune. Bien avant ce geste, la dame franco-camerounaise a fait savoir à Nayel Hoxo son ressenti de l’écouter chanter; ce qui lui arracha des gouttes de larmes. Bien d’autres personnes qu’elle ne connaissait y compris des béninois résidant en France étaient venus dans les coulisses pour lui exprimer leurs félicitations et l’encourager à aller de l’avant ceci pour faire rayonner la culture Africaine en général et celle Béninoise en particulier dans le monde.

Il est utile de rappeler que son deuxième album intitulé "Hoxo" réalisé entre le Bénin et la Belgique est déjà disponible sur les plateformes digitales pour des raisons professionnelles. La prochaine étape sera le rituel local de présentation de l’album qui se fera effectif dans les tout prochains jours surtout que les demandes adressées à ses partenaires locaux pour solliciter leur appui et présence indispensables à cette  cérémonie de présentation connaissent déjà un retour favorable. Nayel Hoxo, promet au public béninois et à tous ses fans de grandes surprises car pour elle, il n’y a rien de plus merveilleux que de valoriser la richesse culturelle de son pays à travers les chants. Nous ne pouvons que lui souhaiter bon vent et que d’autres Nayel Hoxo naissent pour faire rayonner la musique béninoise à travers le monde.

Y.D

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site Le Matin Libre. Jolome News n’offre aucune forme de garantie sur le contenu de cet article.

Ajouter votre commentaire

Jolome Bénin © 2018 - bjnews (arobase) jolome.com