Politique
Laïfoya Olodo
Marx Codjo

Résurgence de la fièvre hémorragique à virus «Lassa» : Un décès et 01 cas suspect enregistrés dans le Borgou et l’Atacora

Source: Le Matin Libre

lassa-benin

La fièvre hémorragique à virus «Lassa» est de retour dans les départements du Borgou et de l’Atacora. C’est ce qu’il convient de retenir du point de presse qui a été tenu à la direction départementale de la santé (DDS) du Borgou, hier jeudi 02 Mars 2017.

En effet, Dr Laïfoya Olodo, le médecin-appui au service départemental de la santé publique, a annoncé l’effectivité de la présence d’un cas de décès et d’un autre cas suspect de la fièvre hémorragique à virus «Lassa». Lesquels cas ont été tous enregistrés dans les départements du Borgou et de l’Atacora. C’est dans un village frontalier de la commune de Tchaourou que le cas de décès a été enregistré le 12 Février 2017 au niveau de l’hôpital dezone de Papanè. Il s’agit d’une femme enceinte qui saignait par la bouche en pleine césarienne et est décédée après l’opération. Les résultats des examens qui ont été faits sur les prélèvements ont été positifs à la fièvre hémorragique à virus «Lassa». Le nouveau-né a été sauvé et est placé sous un suivi médical rigoureux.  Selon le médecin Laïfoya Olodo, le second cas qui reste pour le moment suspect, a été enregistré le 23 février 2017, est également une femme enceinte en provenance du Nigeria et qui a séjournée dans la commune de Matéri dans le département de l’Atacora. Pour ce second cas, les résultats de l’examen des prélèvements ne sont pas encore disponibles pour confirmer ou infirmer la présence de la fièvre hémorragique à virus « Lassa » pour ce qui la concerne. Néanmoins, elle suit des soins appropriés avec un suivi régulier par les agents de santé.

Le médecin a fait savoir que tous les contacts du cas avéré de la commune de Tchaourou ont été enregistrés et sont rigoureusement suivis. Il s’agit d’une trentaine de personnes ayant travaillé sur cette femme enceinte. Tout en rassurant les populations du Borgou que des dispositions sont prises pour contrer l’épidémie en cas de résurgence dans d’autres communes des deux (02) départements, le médecin-appui au service départemental de la santé publique n’a pas manqué d’exhorter le personnel sanitaire à être prudent tout en dénonçant touscas suspects de fièvres, les vomissures, les douleurs articulaires, les céphalées et autres symptômes. Le chef division communication de la DSS-Borgou, Moïse ChabiIsaï, sur la même lancée, a invité les populations à observer les mesures d’hygiène élémentaires avant tout acte.  Il a exhortéles populations  à éviter la manipulation et la consommation des rats, se laver régulièrement les mains à l’eau et au savon, éviter tout contact avec les selles, l’urine, la salive, les vomissures et les objets contaminés d’une personne suspecte, malade ou décédée de la fièvre « Lassa »,  ne pas toucher le corps d’une personne suspectée d’être décédée de la fièvre Lassa, se rendre immédiatement au centre de santé le plus proche dès les premiers signes.

Marx CODJO (BrBorgou-Alibori)

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site Le Matin Libre. Jolome News n’offre aucune forme de garantie sur le contenu de cet article.

Ajouter votre commentaire

Jolome Bénin © 2017 - bjnews (arobase) jolome.com