Société
Franck Kpochémè
Hadj Malèhossou

Suite au décès de sa mère : La Presse présente ses condoléances à El Hadj Malèhossou

Source: Le Matin Libre

El-Hadj-Malehossou

Un grand ami de la presse est éploré. L’honorable El Hadj YacoubouMalèhossou a perdu sa très chère mère. Dame Adjassoho Mariam dite Yaokpèvi a répondu à l’appel d’Allah, jeudi 04 mai 2017, en son domicile à Abomey quartier Ahouanga, dans sa 98e année. Ne pouvant restés indifférents à cette triste nouvelle, les associations faitières des médias, l’Upmb et le Cnpa, les associations d’auditeurs, le groupe de presse la Gazette du Golf sont allés présenter hier, mercredi 10 mai 2017, en son domicile à Cotonou, leurs condoléances à El Hadj YacoubouMalèhossou. A la tête de la délégation, le président de l’Union des professionnels des médias du Bénin (Upmb) Franck Kpochémè.  

C’est toujours une grande douleur quand l’on perd une personne chère et plus encore quand il s’agit de sa génitrice. El Hadj Yacoubou n’en sait que trop, lui qui déjà à l’âge de 13 ans était orphelin de père. Tout être en ces moments difficiles a besoin de la solidarité, de la sympathie et de l’affection de ses amis. C’est cette solidarité que la presse est allée témoigner à son ami éploré.
Le représentant de la famille, BouraïmaMalèhossou a, dans son mot de bienvenue, salué ce geste d’amitié qui témoigne de l’intérêt qu’accordent les professionnels des médias à la personne de l’honorable YacoubouMalèhossou et sa Fondation qui œuvre dans le social sur toute l’étendue du territoire national. Pour le représentant des Associations des auditeurs Hermann Mèton, les actes que pose l’honorable Malèhossou, sa générosité, son assistance permanente aux personnes démunies suffisent pour que personne ne reste indifférent face à cette triste nouvelle même s’il est dans l’ordre normal des choses que ce soit le fils qui enterre la mère. Le président de l’Upmb Franck Kpochémé va rappeler qu’El Hadj Malèhossou a toujours été aux côtés de la presse lors des moments difficiles comme la suspension en novembre 2016 par la Haac de 7 organes de presse. « Il est donc normal que nous puissions venir vous soutenir en cette douloureuse occasion car on a besoin des hommes comme vous dans ce pays », a-t-il laissé entendre avant de formuler le vœu que le bon Dieu Allah accorde une place de choix à « notre chère Maman ».

Après les condoléances du Groupe de presse la Gazette du Golf exprimées par le directeur de la télévision Charbel Aïyou, l’honorable YacoubouMalèhossou a remercié le président Franck Kpochémè qui a fait le déplacement d’Abomey pour assister dimanche dernier à la messe de troisième jour, tous les organes de presse présents et toux ceux qui, par un coup de fil, lui ont présenté leurs condoléances. « J’aime trop ma maman parce que, orphelin de père à l’âge de 13 ans, c’est elle qui a tout fait pour moi. Si aujourd’hui, on parle de YacoubouMalèhossou, c’est grâce à elle », a-t-il laissé entendre avant de rassurer la presse que la Fondation Malèhossou sera toujours à ses côtés car consciente des conditions de travail difficiles des professionnels des médias. Une séance de prière à mis fin à la visite.


B.H

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site Le Matin Libre. Jolome News n’offre aucune forme de garantie sur le contenu de cet article.

Ajouter votre commentaire

Jolome Bénin © 2017 - bjnews (arobase) jolome.com