Société
Siaka Coulibaly
Aziz Badarou

Symposium sur la résolution des conflits en Afrique : Le Pnud place la jeunesse au cœur de la paix et la sécurité

Source: Le Matin Libre

Siaka-Coulibaly

Le Programme des Nations-Unies pour le développement (Pnud) au Bénin organise du 11 au 13 septembre 2017, à Cotonou, un symposium sur la paix et la sécurité en Afrique. Ainsi, plusieurs jeunes venus de vingt-trois pays africains prennent part à ces assises de trois jours qui permettront à ces derniers de mener des réflexions sur des solutions concrètes et durables aux conflits récurrents dont l’extrémisme religieux et le terrorisme. Le ministre béninois en charge de la jeunesse et des sports Oswald Homeky, et Siaka Coulibaly, Coordonnateur résident des activités opérationnelles du Système des Nations-Unies et représentant résident du pnud, ont entretenu les participants sur diverses thématiques au cours de la première journée. Ces jeunes poursuivent jusqu’au mercredi, 13 septembre 2017, les échanges sur les méthodes, voies et moyens qui s’imposent en vue de réduire considérablement les facteurs incitant à la guerre et à la violence sur le continent. Pendant ces assises s’inscrivant dans le cadre de la mise en œuvre de l’Unscr 2250 pour la contribution positive des jeunes aux processus de paix, de sécurité et à la résolution des conflits, les participants seront outillés sur les comportements qu’implique la non-violence. Selon Siaka Coulibaly, Coordonnateur résident des activités opérationnelles du Système des Nations-Unies et représentant résident du Pnud au Bénin, de nouveaux fléaux menacent la stabilité des pays d’Afrique de l’Ouest et du centre qu’il urge de juguler. Évoquant la montée en puissance de l’extrémisme dans certains États, il précise que ce phénomène touche en majorité les jeunes qui en sont les principaux acteurs et les principales victimes. « La jeunesse est au cœur de la problématique de la paix et de la sécurité car elle est plus affectée que les autres franges de la population », a affirmé. Siaka Coulibaly. Cette couche, selon lui, doit constituer une partie prenante des différentes étapes qui forment le processus de consultation, car, explique-t-il, cela permet aux Etats, de répondre efficacement aux défis de paix et de sécurité qui affectent leurs communautés.

Pour Oswald Homéky, ministre de la jeunesse, des sports et des loisirs, cette rencontre qui est d’une importance capitale, permettra aux participants d’être acteurs de la paix et de la sécurité de par un changement de comportement, en vue de participer activement au développement de l’Afrique.

Aziz BADAROU

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site Le Matin Libre. Jolome News n’offre aucune forme de garantie sur le contenu de cet article.

Ajouter votre commentaire

Jolome Bénin © 2017 - bjnews (arobase) jolome.com